Menu

Poésie

18 – 2020

Une fois le réveillon réveillé,
Une fois le repas digéré / dessoulé,
C’est reparti mon Kiki,
Pour un tour de cadran d’un an.

À vous les ami(e)s j’espère aussi,
Que votre pulseur réagira, cœur à cœur,
Quand le détecteur se mettra en marche,
Vous trouverez un trésor !

Des pièces de monnaie, un bouton manchette,
Des clous forgés, une punaise,
Une paire de ciseaux, une grande fourchette,
Un jouet mécanique, une dague écossaise,

Un enjoliveur nickel chrome,
Un couscoussier en alumini’ Om,
Un mètre de fil de fer, un bouclier en kevlar,
Une grille en fonte, (pas pour les taulards),

Une boîte en carbone, un frigo,
Un lingot, deux lingots, dix lingots, let’s go,
Des colliers, des bracelets ou des bijoux enterrés,
Depuis longtemps, oubliés – ou volés –

Tirée en 14, une douille d’obus,
Ou le flashball gun qu’a planqué un flic,
Un vieux revolver (au prix du public),
Ou la tatane en titane que t’avais perdue.

Manganèse, bauxite et des mots mystérieux,
Des rêves d’amour juste merveilleux,
Des formules alambiquées et des cornues en cuivre,
Pour poètes alchimistes qui souffrent de trop vivre.

Un baromètre au mercure pour faire des affaires,
Un bleu de cobalt dans le ciel du ch’Nord,
Un Heavy mental sous un masque de fer,
La parole en d’argent, le silence en or.

À ceux qui s’allument dans des brocs en étain,
Qu’ils profitent sur le zinc de l’année qui vient,
Comme à ceux de la rosée et du petit matin,
Je ne souhaite que du bien, à ta santé 2020 !

CharlElie