Menu

Confesse Book

97 – Lenine

Quand j’écoute la musique de Lénine, mon cœur se met à battre. Je ne parle pas portugais, mais sa voix, ses mélodies, sa manière d’amener les mots m’émeut.

Grâce à mon copain Bob, qui décidément trouve des combines pour me faire avancer – c’est lui qui a booké d’abord les répets avec les musiciens et puis le club où je vais jouer Jeudi soir Avenue C -, je suis heureux d’avoir pu rencontrer ce musicien, guitariste et chanteur que j’admire, samedi dernier dans les coulisses du Terminal 5 où il était venu interpréter deux titres (de même que Seu Jorge) invités par le groupe Capital Initial qui enregistrait un DVD Live. Je ne savais pas que ça existait encore les DVDs Live. Mais apparemment oui. La salle était pleine de gens qui connaissaient par cœur toutes les chansons de ce groupe Pop-(ulaire) Brésilien.

Lénine c’est une autre classe, un autre niveau. Il a fait beaucoup d’expériences et son dernier disque “Carbono” est aussi bon / riche que les tous autres dont le fameux “Na Pressão” (1999) dont chaque chanson porte en filigrane et en instance la génétique d’un renouveau Brésilien qu’on voit éclore aujourd’hui.

On s’est congratulé réciproquement et on a promis de se revoir.

I wish we can do something together someday…

NB :

Pour info, Lénine sera en France en concert au Grand Rex

® CharlElie – Le 27 Juin 20XV