Menu

Confesse Book

94 – Be an Artist

Parce qu’il y a “belle” dans le mot, le concept « rebelle » est galvaudé par les provocateurs de la com. S’ils sont eux-mêmes à fond complices du système, ils n’en diffusent pas moins des slogans dont l’intention est de flatter l’esprit d’indépendance des consommateurs, dans le but de leur faire acheter des véhicules, des fringues, des parfums ou des machines à laver.

Mais, dans la vraie vie, s’opposer à un système, à une logique, à la force d’un groupe majoritaire, à une caste religieuse n’est pas une chose facile, ni même particulièrement glamour. Être rebelle c’est douloureux; c’est se sentir hors-phase, décalé, empêché, contré, insoumis, indocile, insatisfait, dissident, rétif, mal à sa place, mal dans sa peau. La rébellion naît d’un mal-être profond.

Pour éviter les tracas, les boutades, les observations, les remontrances, les reproches, les corrections, les sanctions, les punitions, le groupe quel qu’il soit, vous apprend ses règles, ses préceptes. Il vous inculque l’idée qu’il faut répondre quand on vous pose une question, et comment il faut se taire quand on vous le demande, Et dire aussi “merci”, et dire “s’il vous plaît”. Il vous apprend à collaborer (pendant les guerres), à participer aux jeux, il vous enseigne comment vous mettre en ligne (et même sur internet). En un mot le groupe vous apprend à devenir social.

Obéir.

Obéir à la Loi. Quelle qu’elle soit.

Sinon, c’est prison.

Mais il n’y a pas que de la contrainte, il y a aussi du bien-être au sein d’une famille aimante ; ou s’oublier parmi d’autres soldats pour ne faire qu’un corps de métier, ou s’engager, adhérer, se sentir membre d’un parti, mousquetaires tous pour un / un pour tous, ou à la vie à la mort pour un gang, une bande, un syndicat, même les élèves d’une classe ou les membres de ta communauté… Comme une pièce du puzzle, se sentir être un des éléments du grand Tout.

C’est vrai aussi qu’on se sent fort quand on peut répondre aux questions, (comme les énarques qui ont toujours été certains qu’ils étaient « plus » intelligents parce qu’ils savaient combler les désidératas de leurs professeurs. Oui eux les décideurs nommés par leurs semblables qui font tourner la machine administrative, eux qui font ce qu’il faut, comme ils ont toujours fait ce qu’il fallait, appliquant à la lettre les chartes, les dogmes, théorèmes et axiomes. )

Bref c’est bien de se sentir exister au milieu des autres, en interdépendance.

Mais un jour on se retrouve un jour face à soi-même, à cause d’un divorce, d’un licenciement, ou orphelin, sans référence. Et ce jour-là, il faut assumer ce qu’on est. Face à soi-même devant la glace ? Choisir l’image pour sa page Facebook.

Alors, comme une énigme on se demande: « Qui suis-je au fond ? MOI ? » Suis-je un chat ? Un chien ? Un ciel bleu ? Une vague ? Une plage ? Une forêt ? Un flocon de neige ? Un paysage vallonné sous la brume matinale ? Une image de famille ? Ma photo de mariage? Titi qui rigole? En noir et blanc ou en arc en ciel ? Ou bien un tableau de fleur? Ou un ” truc  abstrait ” ? Un tag ? Une couleur ? Un slogan ?

C’est difficile d’affirmer qui l’on est.

Les gens ne se connaissent pas.

Alors ils se tournent vers ceux qui s’affirment, ceux qui exhibent leur ego, vers les pipoles, vers les héros du sport, ou vers les artistes :

« Ah vous avez bien de la chance vous, vous savez qui vous êtes… »

Pourtant les artistes aussi s’interrogent.

L’Art ce n’est pas une réponse, c’est une question.

Comme le Talmud.   L’Art c’est la “question de la question”. La question de savoir pourquoi? Pourquoi on ose agir avant de penser, quand on vous a mille fois répété qu’il fallait faire l’inverse?

Pourquoi on ose penser que ce qu’on raconte a peut-être un peu d’intérêt pour les autres…?

J’aime beaucoup le clip qu’a réalisé ma fille Shaan à San Diego pour la chanson « Be an artist » que j’ai composée en hommage à Lou Reed, lui-même inspiré par Andy Warhol.

L’Art est un éternel recommencement, parce que si  a forme des choses change en permanence,

les émotions sont éternelles.

® CharlElie – 20XV