Menu

Confesse Book

55 – Nuances de l’idiotie

On peut logiquement penser que cette pauvre / riche Nabila est sacrément bête. Si oui, pourquoi donc l’inviter à s’exprimer à tout bout de champ ?

Attention, il ne faut pas dire que les idiots ne comprennent rien, c’est faux ! Les idiots comprennent des trucs. Simplement, ils comprennent mieux les machins à leur portée, et ils en parlent de façon basique, voilà tout. Invités sur les plateaux, ils nourrissent les médias de leurs affirmations débiles.

Truismes et lapalissades, souvent ignorants, les idiots frimeurs croient qu’ils ont inventé le fil à couper le beurre. Avec une certaine naïveté, ils veulent en faire profiter le monde, qui à leurs yeux est composé de “rien que des nuls.”

En d’autres termes, certes les gens simples comprennent les choses de la vie, mais c’est une compréhension binaire, bien / mal, avec un minimum de nuances, celles-ci étant trop complexes, (donc ennuyeuses) à leurs yeux.
– Reconnaissons aussi que nombre d’intellectuels compliqués ne comprennent pas non plus les choses simples (trop ennuyeuses à leurs yeux).-

Pour les publicitaires, pour les hommes politiques, ou pour les journalistes, l’équation est certainement difficile à résoudre. Pour ceux qui veulent s’adresser au plus grand nombre, il faut se mettre à la portée de son auditoire qu’il soit téléspectateur, consommateur ou électeur, voire les trois à la fois. Mais plus ils veulent ratisser large plus le niveau baisse. En général ça se situe sous la ceinture ,pour ne pas dire en dessous du niveau de la mer.

On dit que l’intelligence, c’est le fait de comprendre, mais si l’on peut éventuellement admettre ce que l’on comprend, il est en revanche très difficile d’admettre ce qu’on ne comprend pas.

L’idiotie vient du grec « idiotès » qui signifie le fait d’être simple. Entendez par là « seul », « isolé » « sans relation avec autrui ». L’idiot c’est celui qui s’extrait de l’ensemble pour considérer qu’il existe par lui-même, sans référence à l’ensemble. Du coup, il a du mal à accepter qu’un autre veuille lui faire partager SA logique. (Reconnaissons que nous sommes quelques-uns poussés à correspondre à cette définition, moi-même parfois… j’en conviens.)

Le dictionnaire peut vous apprendre que le crétin, quant à lui, est atteint d’un myxœdème endémique. Ce n’est pas une clause de style, si vous regardez ce que ça signifie, vous découvrirez que ledit crétin est un vrai malade : le myxœdème étant une « infiltration cutanée entraînant un gonflement de la face et des membres, caractéristique de l’hypothyroïdie (diminution de l’activité de la glande thyroïde) ». Continuez votre recherche et vous lirez que « L’accumulation d’eau dans la peau donne un aspect bouffi. Elle s’accompagne d’une prise de poids, d’un épaississement des traits (visage hébété) et d’une coloration jaune paille, d’une peau, sèche et froide, et parfois aussi d’une voix rauque ainsi que des troubles sexuels et intellectuels pouvant aller jusqu’à une forme de retard mental dans les cas néo-nataux. » Ah nous y voilà… Il semble que l’origine du mot « crétin » nous amène dans le Valais où il y avait dit-on jadis, pas mal de « malheureux » atteints de cette maladie. – D’où le « crétin des Alpes » comme il y a le mâtin de Naples, le dogue de Bordeaux ou le Darou des Vosges. Quoi ? Lui, il existe pas ? Attends tu dis ça parce que t’en as jamais vu, mais des crétins en tout cas moi j’en connais… –

L’ imbécile, (” in-bacilum “, c’est celui qui n’a pas de bâton, pas de support. L’imbécile c’est le désarmé, celui qui n’a pas les moyens de ses ambitions, ni les moyens de se défendre ; il lui manque définitivement quelque chose. L’imbécile est en manque de raisonnement, oui.

Le niais, vient de ” nidus “. Le niais était un jeune oiseau que l’on prenait dans le nid avant qu’il n’ait appris les comportements animaux de ses parents faucon ; et qui, du coup, copiait ceux que son maître fauconnier lui enseignait. Niais.
Le niais est donc celui qui manque d’expérience.

La stupidité vient de « stupere » être engourdi. Donc l’insensibilité apathique de la stupidité serait comme le fait de rester immobile. Le stupide est celui qui reste borné, sur ses positions, figé comme une statue de glace, ne prenant en considération dans son analyse que son unique point de vue.

Inepte vient de « in-aptus » qui signifie « impropre à… » « inadapté » à quelque chose. On dira que l’inepte est inapte parce qu’il est en décalage par rapport à la droite ligne. On attend de lui qu’il fasse une chose, et il en fait une autre.

La sottise, c’est le manque de jugement, la confusion. (Sot viendrait du Syriaque, langue sémitique proche de l’Araméen, dans laquelle « sote » signifie « fou »). Le sot mélange les arguments confondant la plume et le plomb sous prétexte qu’un kilo de plumes égal un kilo de plomb.

En résumé, les idiots comprennent ce qu’ils peuvent comprendre. Prenant de l’assurance au contact de leurs semblables sur les plateaux de l’infernale télé réalité, ils énoncent, sans complexe, et parfois même avec une certaine arrogance, la conclusion de leurs « analyses ». (Le chic étant de lancer des grosses conneries sans se justifier.)
Eh oui c’est aussi ça la réalité!

Attention, ne perdez pas votre temps, pas la peine d’essayer de leur transmettre d’autres messages que ceux qu’ils connaissent déjà. Ces terroristes de la pensée sont planqués à l’abri derrière un bouclier de lieux communs, calfeutrés dans leur inculture, protégés par une armure de préjugés et d’idées reçues. Ils ont en eux un maillage défensif extrêmement serré qui filtre la moindre molécule trop subtile.

Comment croire qu’on va rendre intelligent un imbécile, en le traitant de connard ? Si l’on part du postulat que l’idiot l’est, celui-ci ne pouvant pas comprendre ce que vous lui dites, il ne l’acceptera jamais. Le dialogue avec un idiot a de grandes chances / risques de voler en éclats d’injures ou à plus grande échelle jusqu’à la guerre, car ne sachant exprimer son ressenti avec les mots, un guerrier trouvera plus direct d’en venir aux mains, voire aux bombes.

Enfin, si tu ne ries pas à leurs blagues rassure-toi, de même s’ils te traitent de connard, c’est plutôt bon signe, cela signifie juste que tu ne fais pas partie du même monde !

® CharlElie. – Aout 2014.