Menu

Confesse Book

422 – Avec ou sans masque sous le casque

Non, mais attends, ça va pas ??? Les touristes à peine repartis qu’une décision aussi soudaine qu’inopinée impose désormais le port du masque dans toute la capitale. Pas de véritable explication mais précision cependant la contrainte ne s’applique pas aux gens assis, elle l’est par contre si l’on est debout. Comprend qui peut. De même qu’en vélo, en trottinette, en roller, en scooter et même en moto. Mais attends, ce sont ceux qui promulguent ce genre de décret qu’il faut interner! Ils deviennent complétement mabouls, cinglés, cinocs, marbrés, marteaux, timbrés, zinzins, toc-tocs. On marche sur la tête ! Absurde, grotesque, surréaliste, ubuesque, débile, on croyait avoir utilisé tous les mots, mais abracadabrantesque ne suffirait pas, pour décrire ces ordonnances stupides, inventées par des crétins ayant soif de Pouvoir. C’est d’eux qu’il faut nous protéger, oh mon D. Non contents d’avoir prédit durant tout l’été de façon épouvantable (en jouant l’épouvante), une seconde vague qui n’est jamais arrivée (heureusement), vexés qu’on ne les ait pas écoutés, ils en remettent une couche pour bien faire savoir qu’ILS sont là et qu’ILS nous écrasent de leur autorité insupportable. Non content d’avoir interdit à Paris l’accès aux voitures d’une centaine de rues d’école pour « cause de pollution »,(ou je ne sais quel prétexte incompréhensible), ils décident donc de nous mettre la pression en asphyxiant le peu qui nous restait de Liberté. J’ai beau réfléchir, je ne trouve pas à quoi, ni à qui peut profiter, voire même être utile une telle mesure coercitive?
Masque obligatoire dans tout Paris et même pour les motards !Quoi, même sous le masque ??? Ça n’a aucun sens.
Veulent-ils attirer l’attention sur eux-mêmes ? Pour qu’on les déteste plus encore ? Parce que ça les amuse qu’on se déteste les uns les autres?
De grâce, lâchez nous ! Ce sont eux qui vont nous rendre malades, comme ils ont déjà plongé les vieux dans l’isolement. La tristesse, la déprime ou la dépression pour raisons sanitaires. Quand on constate l’augmenation des suicides sur les six derniers mois, ah bravo, champions ceux qui prétextent œuvrer généreusement dans l’intérêt commun!
Jour après jour, durant tout l’été, on nous a ressassé qu’il y avait de plus en plus de cas décelés. Ben oui, c’est normal, vu qu’ils font enfin des tests, on en repère plus.
Remontée des courbes? Ça aussi c’est normal qué connerie, c’est prévu, depuis le début, on le sait, pas besoin d’avoir fait médecine, il y aura toujours plus de malades en hiver et des lapalissades du genre les plus fragiles seront plus atteint, merci,. Ils nous prennent vraiment pour des idiots. C’est celui qui dit qui est!
Le port d’un masque sous un casque n’empêchera pas un retour des maladies pulmo-respiratoires. D’autant plus si tu laisses dehors pendant des heures au froid, à la pluie, à la neige ceux qui feront la queue sur le trottoir. « Putain, non mais allo quoi! » comme disait l’autre idiote.
Vous me direz ce qui tue les gens ce sont les armes à feu. Sept balles tirées à bout portant dans le dos d’un homme, c’est létal! À Kenosha, Wisconsin, Jacob Blake n’en est pas mort mais il restera paralysé toute sa vie. À 29 ans toute une vie de souffrance, pour quoi ?
À cause de la peur. Cette peur imbécile. Cette peur qui vous aveugle. La peur de l’autre. La peur causée par l’ignorance et la bêtise. Oui, c’est la bêtise qui blesse comme une lame rouillée. C’est elle qui fait le mal, oui la connerie méchante, celle qui se promène rarement sans sa sœur jumelle : l’ignorance qui vous ronge la cervelle comme les mites.
Tiens à propos de mites, pas plus tard qu’hier j’avais besoin de naphtaline enfin, ça ou son équivalent. Je demande à cette fille (masquée) d’une trentaine d’années avec un sans-manche où je pourrais en trouver dans les rayons de la grande surface où elle bosse. Elle me répond qu’elle ne sait pas ce que c’est…
– Vous savez pas c’ que c’est… Quoi la naphtaline ?
– Non, l’aut’ mot que vous avez dit…
– Quoi l’antimite ?
J’ai pas insisté. Bien sûr que ça n’est pas grave de ne pas savoir ce que c’est qu’une mite quand on a trente ans. On va pas en faire une affaire. C’est comme tout, laisse tomber. Juste qu’avec cette culture de masse télévisuelle / média sociaux, les échanges d’infos bidons, le vrai confondu au fake pour rigoler, les mensonges volontaires en guise de propagande confondus aux erreurs d’appréciation (humaines), tout cela crée une grande confusion entretenue à longueur de journée, par la répétition et l’ accumulation de tout et de trop.
En parlant de « mythe », avec la culture du « tout- le-monde-peut-être-une-star », on est loin de l’élévation de soi par la connaissance dans le cadre d’une éducation populaire ! Comment feront/font les profs au front du présent/futur pour transmettre la connaissance, quand on doit ignorer certains mots et débaptiser certaines œuvres comme “les dix petits nègres” par exemple?
On a baissé les bras. On s’est laissé choir, tomber plus bas que terre même, quand les suppor-ters hystériques prennent l’habitude de tout péter que le PSG gagne ou qu’il perde. (Encore la colère en tant qu’explosion de dépit, on pourrait se dire que c’est une manière d’expurger une frustration, mais exprimer sa joie en pétant des bagnoles j’avoue que je ne comprends rien à ces débordements de liesse enragés si peu sanctionnés par la Justice).
Bref on s’enterre nous-mêmes.
La complaisance pour le manque de Savoir ronge la cervelle à tel point qu’il se trouve une espèce de taré officiel signant quelque part un édit visant à imposer le port d’un masque sous un casque de moto, des fois qu’un virus pénètre la coque de l’œuf intégral, et que la buée sur tes lunettes ne suffise pas à te mettre en danger…
Depuis sept mois que l’épidémie de Covid19 a été déclarée, il y a eu 30 576 morts en France (-parmi lesquels 80% de sujets dits “à risque- )sur l’ensemble des 259 698 cas déclarés, sachant qu’il y a eux sûrement au sein de la population des centaines d’autres milliers, voire même des millions d’infectés qui se sont pour la plus part auto-immunisés sans même le savoir,
(sachant qu’à l’échelle de la planète – soit 7 milliards 794 millions de gens- il y a eu à ce jour « seulement » 828.070 décès, considérant que plus de la moitié de la population mondiale (soit 3 milliards) vit dans des conditions précaires qui leur permettent à peine de survivre…)
Sachant cela on peut penser que ce qui nous tue, ce n’est pas le Covid19, mais c’est la bêtise et l’ignorance arrogante! En terme de gravité, oui ça aussi c’est grave, et c’est pas prêt d’être fini,
C’est la connerie qui est mortelle,
Avec ou sans masque sous le casque !
CharlElie COUTURE
28 Août 2020