Menu

Confesse Book

369 – Corona19

Puisqu’en quelques heures, on est soudainement passé du stade2 qui était déjà pas mal sportif, au stade3 comme un Cheval de Troie, comme je plains « celles zet ceux » qui souffrent d’une AUTRE maladie que celle dont on parle, ce corona19 qui affole les baromètres, les thermomètres, les thermostats, les statistiques, les tics et les tocs et les tacticiens, et les premiers ministres qui estiment qu’il y a “trop d’indisciplinés”, “trop de sceptiques”, trop d’esprits libres en quelque sorte donc imprudents et incivils, qui essayaient juste de se changer les idées en allant boire un café entre amis plutôt que de se morfondre à huis clos,
comme je plains « celles zet ceux » que les mesures sanitaires dans l’intérêt de tous, mais prises en toute urgence vont faire souffrir plus encore,
« celles zet ceux » qui ont mal aux dents ou qui se sont brûlés en renversant une casserole,
« celles zet ceux » qui font un arrêt cardiaque mais le 15 est à saturation et il ne répond plus,
” celles zet ceux” qui font une crise de colique néphrétique, ou un appendicite,
« celles zet ceux » qui ont la tuberculose ou une arthrite septique, une hépatite, la diphtérie, un palus, sans parler de prostatite et d’endocardite infectieuse,
« celles zet ceux » qui ont des escarres, des zonas, des abcès, des furoncles, herpes ou autre maladie de peau,
« celles zet ceux » qui voient leur médicament déjà commencer à manquer parce que le pharmacien n’a pas été livré,
« celles zet ceux » qui sont tombés dans les escaliers ou qui se sont méchamment coupés le pouce,
Sans parler des prisonniers et les aliénés déjà confinés eux aussi interdits de visite…
Et les paranoïaques qui ont déjà peur naturellement, les boulimiques qui vont se gaver de pâtes (au fromage râpé),
et les dépressifs mélancoliques, et les Alzheimer qui ne se rendent pas compte de ce qui se passe, les diabétiques,
mais aussi les « vieilles zet vieux » qui vont mourir cloîtrés chez eux, mourir de chagrin et d’isolement…
Je pense aussi aux animaux dans les parcs animaliers, qui va s’occuper d’eux ? Qui va payer pour les nourrir le gouvernement?

Je pense à ceux qui seront ruinés (une vie entière à économiser, ruinée en deux semaines) parce qu’ils ont stocké des nourritures ou dont le métier est de fournir des denrées périssables,

Comme je plains « celles zet ceux » qui n’oseront pas déranger les gendarmes-qui-auront-autre-chose-à-faire,
celles qui, déjà en temps normal, ont déjà du mal à oser se confier et qui, pendant un mois, (et pourquoi pas huit semaines tant qu’on y est), seront encore plus mal venues d’aller porter plainte,
celles qui vont se faire tabasser par leur conjoint alcoolisé ou stressé de perdre son job,
et les enfants coincés entre des parents confinés et qui verront ceux-ci se haïr comme jamais sans plus avoir l’école comme échappatoire aux misères domestiques,
et ces femmes seules démunies au bord de la misère qui se soulageaient de voir leurs enfants bien nourris au moins 4 jours par semaines à la cantine et qui ne savent pas quoi leur donner à manger…
comme je plains « celles zet ceux » qui ont tout lieu de craindre qu’après le spectaculaire usage du 49,3 passé du coup comme une lettre à la poste, les tenants du même Pouvoir ne décident soudainement de passer au stade quatre, interdiction de sortir d’une pièce et d’embrasser ses enfants,
et pourquoi pas Stade5 interdiction de se regarder dans une glace…

Comme je plains le vide,
Ce grand néant que laissera derrière lui le virus,
Et le peu de sérénité dont ont fait preuve les dirigeants du monde agissant au jour le jour dans la panique et l’affolement.

Oh Dieu, (singulier ou pluriel)
D. yeux,
Toi/vous qui vois/voyez tout
Toi/vous qui sait/savez tout ce qui se passe…
C’est bien beau de rester caché et de se goberger des prières et suppliques, mais si par chance l’un d’entre toi/vous avait l’occasion de se montrer -utile-, il serait peut-être temps d’intervenir pour remettre un peu d’ordre dans ce moment d’apocalypse !

CharlElie COUTURE