Menu

Confesse Book

40 – Mise au point nominale

Avec la reprise de mes activités scéniques et j’imagine, les comptes-rendus qui feront suite aux concerts que nous allons faire, je peux croire qu’on va lire à nouveau sous la plume de pigistes en manque d’idée nouvelle, des titres semblables à ceux qui m’ont suivi depuis le début de ma carrière. Il va y avoir des “CharlElie sous toutes les coutures”, des « Haute Couture » – et son dérivé « Hot Couture » -, et des “de fil en aiguille avec CharlElie » ou du « Couture sur mesure », voire le plus subtil « Couture est ailleurs » (lire « tailleur ») …

Mais que les choses soient claires, contrairement à ce qui semble évident au premier abord, mon nom ne vient pas de la pratique qui consiste à utiliser du fil et une aiguille pour assembler différents éléments… Mon patronyme « Couture » trouve son origine dans le français médiéval, quand il s’écrivait Cousture ou Coûture. La cousture, costure ou couture, signifiait « un champ labouré », une « terre cultivée ensemencée ». Raison pour laquelle nombre de lieux-dits et villages s’appellent aussi d’un nom apparenté comme Les Poutures, les Poultres, Lacouture voire même Coultre.
Originaires semble-t il de Normandie, on en trouve aussi dans le Centre et au Sud-Ouest de la France. Le nom est issu du mot latin cultura, prononcé « coultoura ». Il a fait naître colture, qu’on a écrit “culture” au XIVème siècle.
Au contraire, les noms de famille « Couturier », « Coudurier », « Coudrier » viennent eux du même sens que le nom commun actuel « Couture ».
En résumé, mon patronyme réfère à la culture, à la terre, et non aux fibres et tissus.

Bon, je dis ça comme ça, parce que je lisais la biographie de Guillaume Couture qui fit partie des premiers colons Français qui s’installèrent au Québec dans les années 1640.
Mais cette histoire de nom n’a pas vraiment d’importance, je me reconnais plutôt dans ce prénom « CharlElie » que je me suis inventé en 1978 à partir des prénoms de mes deux grands pères « Charles » et « Elie ».
Pendant quelques années, j’ai souligné le fait que vos amis vous appellent par votre prénom tandis que les autorités, elles, vous interpellent par votre patronyme. Je préférais me sentir au milieu d’ amis qu’avec des administratifs, et j’avais espéré que mon prénom prenne le dessus. Mais toute proportion gardé, à l’instar de “Prince” qui voulait qu’on l’appelât “love Symbol”, mon histoire de prénom seul, ça a surtout fait naître pas mal de quiproquos. Avec le temps j’avoue que je n’y fais plus vraiment attention.
Je signe mes tableaux sous mon seul prénom « CharlElie » et ça n’embarrasse pas les collectionneurs qui savent de qui il s’agit. Pour ce qui est de la musique, il semble que ce soit trop compliqué d’essayer de faire comprendre que “CharlElie” c’est la même chose que “CharlElie Couture”.
Aussi pour faire simple, le prochain disque sortira en Mai sous l’intitulé « CharlElie Couture », moi ça ne m’embarrasse pas, l’important c’est le contenu, pas le contenant.

® CharlElie – Mars 20XIV