Menu

Confesse Book

252 – Solo +

Depuis 1981, j’ai partagé la scène avec des dizaines d’excellents musiciens, pourtant en jouant dans les clubs de jazz à New York. m’est revenue l’envie de rencontrer le public sans manière ni sophistication. Comme face à moi-même. Mis à nu. Pieds nus. Comme mon roman “NU YORK”. L’harmonie des mots et quelques accords au piano, à la guitare. Arrangements épurés, (parfois juste une séquence rythmique) avec à côté de moi en guise de “plus +”, le dextre Karim Attoumane qui me donnera la réplique à la guitare, en chant et contre-chant.
Un retour à l’essentiel en quelque sorte, pour évoquer ces courants de poésie rock, qui tournent en moi depuis mes premiers concerts, quand j’avais 17, 18 ans et que j’étais solo.
Retrouver ce sens premier du presque rien. Suffit de presque rien. Une envie d’épure. Qui sait? Peut-être que je me connais un peu mieux? Est ce que je sais où j’en suis, peut-être? Pour faire le tour de la question? Peut-être ? Mais au fait, quelle question ?
L’acte artistique est une proposition.

La setlist de ces “Concerts en SOLO +” est un assemblage surprise. Comme un paysage qui change au cours d’un voyage, le programme sera différent des concerts « traditionnels » de la tournée LAFAYETTE ( que je reprendrai avec le groupe cet été. )
Pour ces “Concerts en SOLO+” dans des petites salles, en dehors des sentiers battus, (genre 250 à 500 places), j’interpréterai certains “classiques” de mon répertoire, mais pas seulement…. Rallumer aujourd’hui des refrains dont les étincelles inspirées brillent comme les petites étoiles dans le souvenir, l’idée m’est venue en enregistrant en Louisiane « Maison soleil levant »… Plutôt que défier la mémoire, pour donner une autre vie à des chansons enchâssées dans leur histoire, à l’imparfait, les partager comme je les entends. Une relecture en quelque sorte.
Quand je pose mes doigts sur un clavier, quand je joue de la guitare, quand je me parle ou que je me chante des choses à moi-même, alors je retrouve les « premières émotions », celles qui me venaient, quand je commençais la Musique,
En rêvant de pouvoir faire un jour…
Ce que je fais aujourd’hui !

Fev 20XVII