Menu

Confesse Book

148 – Bonne foi

Bonne foi, mauvaise foi…

Ce memento de 18 techniques argumentaires logiques/illogiques, doit être diffusé à mon avis dans les centres de formation des inspecteurs de police…
De même on peut penser qu’il est aussi connu dans ses moindres détails par tous les délégués chargés des ressources humaines, syndicalistes, négociateurs aussi bien qu’il est appris par les énarques et politiciens depuis la Grèce Antique. On en entend tant de ces sophismes et croche-pieds à l’encontre de la Vérité.
J’imagine aussi qu’il doit y avoir un cours spécial dédié à cette gymnastique intellectuelle, enseigné dans les écoles religieuses prosélytes dont l’axiome de départ est fondé sur l’aphorisme qui veut que: “Puisque tu ne peux pas prouver que c’est faux, c’est donc vrai…” ou même le fameux “Et pourquoi pas…”

Pour conclure je crois qu’on a instauré une unité de valeur majeure pour cette discipline dans toutes les écoles de journalisme. Facile de reconnaître dans ces “moisissures argumentatives” , les contorsions et jeux d’esprit sophistiqués de ceux qui s’amusent tel un chat équipé d’une oreillette avec une souris mal dans sa peau, installée elle, sur une fesse sous les projecteurs lors des émissions de débats publics, à commencer par les émissions dites “culturelles” des chaînes de télé, façon “On n’est pas couché” dans lesquelles les invités, fragilisés par l’envie de séduire ou simplement venus vendre quelque chose qu’ils ont créée, se trouvent mis en déséquilibre sur la planche branlante de leur logique par des pirates narquois qui veulent juste qu’ils se noient dans la mer de leurs explications confuses. (Et je me permets de citer cette émission en particulier vu que je n’ai moi-même jamais été invité à y participer. Ni bonne, ni mauvaise foi, non pas une fois.

® CharlEllie