Menu

Confesse Book

318 – Aller bronzer au Pôle Nord, tu parles d’un rêve à la con!

Et dire que parce qu’ils ont froid aux pieds, ou parce qu’ils sont dans un courant d’air ou parce que les printemps se rafraîchissent avant les canicules estivales, dire que je continue d’en entendre qui nient le réchauffement, préférant le terme masqué de “dérèglement climatique ” pour éviter d’appeler un chat un chat et surtout éviter d’avoir à changer quoi que ce soit dans nos habitudes…
C’est ainsi, je crois que la veille du dernier jour les gens continueront à faire comme l’avant veille et ainsi de suite.
Et puis ce sera fini.
Quand on voit l’outrance des propositions sur le marché de la consommation, quand on voit que la pollution n’a jamais égalé ce qu’elle est, quand toutes les mises en garde ne font qu’exciter les cyniques suicidaires prêts à tout détruire sous prétexte qu’il faut en profiter vite avant de ne plus pouvoir le faire, on se dit que toutes les alertes ne semblent être adressées qu’aux “autres”, évidemment pas à nous.
Y en a marre des reculades des hommes politiques soumis au dictat du monde de la finance qui nous entraînent sans vergogne vers le précipice.
Je viens de lire avec intérêt (et la boule au ventre) le livre “crépuscule” de Juan Branco, du coup j’avoue que je n’y vois pas plus d’espoir, que ce que m’était apparu en lisant jadis Bret Easton Ellis et autres Georges Duroy “Bel-Ami” (Guy de Maupassant) ou Rastignac (Balzac).
Dur à admettre mais y a plus des masses d’espoir. Un peu l’impression pessimiste que c’est foutu. Les salauds ont pris les manettes et y a plus grand chose à faire. Merde!
Même de l’autre côté de l’Atlantique, l’oppression des conservateurs installés au Pouvoir qui écrasent le pays de leurs mensonges, asphyxiant les cons…ciences (et les cons tout court), dire que par le biais de leur communication, ils exportent leur exemple pourri. Voilà qu’après leur mainmise sur l’économie à l’avantage des nantis, ils font passer leurs réformes anti-avortement qui n’ont aucun sens au nom d’un Dieu dont ils s’arrogent le droit d’interpréter la parole, normal parce qu’ils SONT Dieu eux-mêmes.
Et l’on veut nous persuader que les politiques d’efficacité économique sont satisfaisantes? Mais jusqu’à quel point,? Satisfaisante, ça veut dire quoi? Satisfaisantes pour eux! C’est le message qu’ils paient pour qu’on retransmette leur gloire sur les médias qui leur appartiennent.
Pitié.
Parfois on a l’impression que ne nous grandissons tous dans un élevage de poulets, avec nos gourmandises de chickens nourris gavés obésifiés dans les hypermarchés par des nourritures chimio-cancérigènes appétissantes… Et quand bien même un poulet plus malin, plus intelligent, plus cultivé tenterait-il d’informer ses congénères, de l’imminence de ce qui va leur arriver, que ça ne changerait rien de ce qui va leur arriver à la fin du film de leur existence. This is the end. Point. Ils sont poulets de batterie, ils ont admis leur condition et ils ne veulent pas savoir. À la limite, c’est l’indocile qui les fait suer. C’est donc lui qu’il faut faire taire. La solution est radicale: mettre au pilori les empêcheurs de tourner en rond ou feindre d’ignorer le fond des problèmes des gilets jaunes.
Il peut bien faire 31° au pôle Nord, au fond, c’est loin, personne n’en a rien à battre… Tant qu’on pourra se mettre des glaçons dans le whisky, le reste on s’en tape. On continuera de construire des cargos, des tankers et des vaisseaux-ville paquebots de croisière méga monstrueusement polluant pour retraités niais, on continuera de pêcher avec des filets dérivant de 35 kilomètres, on utilisera des sacs plastiques par milliards et continuera d’utiliser le glyphosate en disant qu’on est pas prêts de s’en passer, (mais que je sache, le napalm n’a pas mis fin à la guerre), il a surtout eu pour conséquence de faire des milliers de nourrissons souffrant de malformations… C’est ça qu’on souhaite pour les générations futures?
L’autre jour un imbécile m’a dit avec une sorte d’enthousiasme d’architecte entrepreneur, qu’il y avait un projet pour construire un hôtel au pôle Nord!
Aller bronzer au Pôle Nord, tu parles d’un rêve à la con!

CharlElie Couture.

http://www.leparisien.fr/societe/31-2-degres-au-niveau-du-cercle-polaire-en-mai-encore-un-record-15-05-2019-8072508.php?fbclid=IwAR2zGUIDBY6Q3a_ro6zXkok2tBs8ytCbWxGSrtKlNh21VyHtapKThqVUkrA#xtor=AD-1481423552