Menu

Poésie

02 – Poème de la Saint Valentin

Comme on appelle un chat un chat,

Comme on appelle le « Shah », Shah,

Comme on danse le chachacha,

Quand on a bu de la cachaça.

 

Un p’tit cadeau, faire un achat,

Pour satisfaire une geisha,

Qu’on s’appelle Alex ou Sacha,

Qu’elle soit Tacha ou Natacha.

 

« A cat is a chat « ,

Qu’on parle du cas de l’Inca,

Ou du capitaine pacha,

Pourquoi faire des prêchiprêchas ?

 

Osons nommer

Une chatte par son nom,

Sans se soucier

Des cons – ventions.

 

Avoir envie, l’en-vît de toi,

Comment dire ? J’ai les mains moites,

Je donne ma langue au chat,

Ou plutôt préférer sa chatte.

 

Vouloir faire l’amour à sa femme,

Y a rien là d’antidémocrate,

Rien d’indécent ni pornocrate,

Faut-il que le ciel nous condamne ?

 

Besoin d’effusion en fusion,

Sentir ce frisson qui te parcourt,

L’amour a grandit Cupidon,

Celui qu’il reçut en retour.

 

Que d’énergie mégawatts,

Quand tu espères ou convoites

Celle qui sait jouer des sonates,

A quatre mains, à quatre pattes.

 

Jour du patron des amoureux,

Qui se font des yeux doux,

Pour mieux amener au bout,

Ces fameux gestes langoureux.

 

A Dublin ou St Pierre du Chemin,

On se rejoint à la hâte,

Pour des cabrioles adéquates,

Sous prétexte de Saint Valentin.

 

Mouvements de hanches érotiques

Sans argument d’apôtre;

Qu’il soit « ani-mâle » ou « cha-man-nique »

Vive l’Amour félin pour l’autre.

 

® CharlElie – NY 20XIV