Menu

Poésie

15 – Poème de l’an 2017

RAPide poème

De l’an lent,

Quand tout s’accélère et qu’on ne comprend plus ce qui nous arrive sur un skate ou à trottinette,

Sur un grand bi ou à bicyclette, à Nouméa ou Marne-la-Coquette, à Harlem ou Esch-sur-Alzette.

 

Lavande et sarriette, soleil et castagnettes,

J’écris ce’qui m’ passe par la tête en buvant de l’anisette:

 

La reine d’Angleterre, Queen Eliza (Beth) lit une revue d’art, imprimée offset, pieds nus en baskets, Jean Valjean fait la causette avec Deadpool qui joue aux fléchettes en chaussettes.

 

Je vois des silhouettes qui font des pirouettes et des athlètes qui tournent les pages sur une serviette.

 

Au Nouveau Mexique, Pat Garrett dézingue un mouflet, l’ doigt sur la gâchette. Après la féria, courses de vachette, un toréro roux à rouflaquettes coupe les budgets à grands coups d’ machette.

 

Dans le Maryland et au Massachussetts, les Démocrates hagards dans le brouillard subissent une terrible défaite…  Suprême de poulette ou Suprême Soviet, ça s’ bagarre sec sur les bancs d’ la Knesset.

 

Freddy Krueger en claquettes hante les nuits blanches de Petite Poucette, tandis qu’ Fantômette en liquette, éventre à la baïonnette un passeur ossète (en fait un proxénète) qui filmait des fillettes dans les reflets d’une boule à facettes.

 

Calcul opéré dans un train de nuit, scènes d’opérette en wagon couchette, je r’pense à Odette, ma mère, et mon cœur se serre.

 

Rap des villes, rap des champs, j’enfile des mots en écoutant de vieilles cassettes tombées d’une estafette.

Divertissement pour exégète ou chorégraphie surréaliste, méditations anachorètes et fantaisie d’esthète.

 

Tant de héros / héroïnes sont tombés dans la grande oubliette,

Qui seront demain les nouveaux  prophètes ?

 

Diagnostique diabète, faut pas qu’ tu t’inquiètes, j’ai des envies de reconquête dans un monde sans paillettes, avec mes amours sur leurs épinettes, avec Karim et mes pairs Lafayette, surprises sans pochette, après les fêtes, aspirer les miettes.

 

Nous sommes tous des grains de sable fin

À la fin d’un monde dans la brouette,

Excès de zèle ou disette

Chacun pour soi, qui que tu sois,

Français, François, seul contre tous

Bon an mal an, qui que vous êtes,

Caïd ou Zézette, nain, naine ou nénette,

Géant, géante ou anachorète,

Claudettes à plume ou majorettes, ou Majordome vaporette,

Or donc moi Poète, je vous souhaite

Un franc succès (et plein de sucettes…),

Des nouveaux plaisirs et nouvelles recettes,

 

Houhou, houhou, fait l’effraie sur une girouette,

Moi j’hulule pour vous sur un toit,

À toutes et à tous, e chouette  le meilleur

Bonne pomme d’api

Happy

Deux mil dix sept.

 

® CharlElie Couture – Janvier 2017