Menu
visuel Lafayette

Lafayette

Un Lorrain en Acadie. Trente ans qu'il en rêvait, cette fois c'est fait : Lafayette, le voilà ! Car c'est en Louisiane, au cœur du bayou, que CharlÉlie Couture s'en est allé enregistrer son vingtième album studio. Un album brut et festif qui résume à merveille l'essence de la musique qu'il crée depuis bientôt quatre décennies : un blues intense et profond, chaud et humide, entre brume et clair de lune.

les titres

Tracks

  1. (On va) déconner
    (On va) déconner

    Refrain :
    Allez viens on va déconner,
    On va s’ laisser aller,
    Au propre et au figuré,
    On va déconner) bis

    On peut pas passer à côté,
    D’un jour en été,
    On pourrait le regretter,
    Des millions d’années) bis

    Tes yeux disent que qu’ t’es comme moi,
    Envie d’en profiter,
    Baisse un peu la télé, on va
    Chahuter le canapé.) bis

    Refrain

    Chorus
    Tu dis qu’ je suis un peu fêlé,
    Sur la pendule, j’ vois l’ temps filer,
    Tu voudrais prendre du recul,
    Moi j’crois qu’ tu fais trop d’ calculs.

    instrum

    L’Histoire a bien débuté
    Quand Eve s’est laissée tenter,
    Dieu n’a-t il pas créé l’ serpent,
    Autant qu’ la pomme du pêché.

    Dans ce motel isolé,
    Au fond d’un trou perdu,
    On pourrait recommencer,
    Tout ce qu’on a vécu.
    Tout ce qu’on a vécu

    Instrum

    Refrain

  2. Un jour les Anges
    Un jour les Anges

    Un jour, les anges en auront marre
    Qu’on reste sourd à leur mission,
    Alors avant qu’il soit trop tard,
    Les anges blessés s’envoleront.

    Au même signal d’une sentinelle
    dans un même battement d’aile,
    Un jour tous les anges rebelles
    Rejoindront la vie éternelle.

    Si tu me cherches, ce jour-là,
    Vers l’au-delà, lève les yeux,
    Si tu me cherches, ce jour-là,
    Regarde là-haut vers les cieux,
    Je serai peut-être parmi eux.

    Un jour, les anges en auront marre,
    De s’ faire avoir, perdre leurs plumes,
    Sans crier gare, sans faire de bruit,
    Ils s’éclipseront dans la brume.

    Mais quand les anges disparaîtront,
    Faudra faire sans leur protection,
    Qui donc y fera attention,
    Eux, qu’on prend pour un gang de pigeons
    Oui, un gang de pigeons.

    Si tu me cherches, ce jour-là,
    Vers l’au-delà, lève les yeux,
    Si tu me cherches, ce jour-là,
    Regarde là-haut vers les cieux,
    Je serai peut-être parmi eux,
    Quand on reste trop silencieux,
    On ne sait même plus dire adieu.

  3. Debout dans la Boue (Stuck in the Mud)
    Debout dans la Boue (Stuck in the Mud)

    Debout dans la Boue

    À pas comptés / Dans les cloaques,
    Avancer / Pieds nus dans les flaques ,
    On s’enlise / Dans la gadoue,
    À la mode de chez nous.

    Boooooh !

    Nous voilà / Dans de beaux draps
    La rivière est sortie de son lit.

    Stuck in the mud,
    On est tous dans la m...
    Stuck in the mud,
    Tous dans la ...
    Debout dans la boue
    Boooooh !

    Mud in the battlefield / Mud in the delta,
    Billiards to yield / Mud in China,
    Mud in France or in the USA
    Mud in heaven, you’d better pray.

    Refrain

    INSTRU

    Boooooh !

    Are you cajun on your way,
    Are you a cayman or a man of clay
    Pas m’affoler, moi / toute la journée,
    J’va décoller, moi / quitter ce bourbier,

    I can’t be screwed in a bad mood,
    Wanna feel free / be happy.



    ® Flying Boat
  4. Annie, Ma Tite Amie
    Annie, Ma Tite Amie

    Annie, ma p’tit’ amie,
    Pourquoi donc es tu partie ?
    Honey, ma p’tit’ amie
    Je voudrais qu tu sois ici

    Au bord de l’eau en Acadie,
    J’entends ton rire sous la pluie,
    Louisiana, Louisianie,
    J’ compte les heures midi minuit.

    Refrain.

    J’étais trop pressé sûrement,
    Toi, tu voulais que j’ prenn’ mon temps,
    Plus un sou-sou, plus d’argent,
    L’amour fait d’nous des mendiants.

    L’alligator a raison,
    Lui qui dort d’vant la maison,
    Il médite apparemment,
    Il attend le bon moment.

    Refrain Instrumental

    J’ai rêvé d’un grand pélican,
    Qui volait vers New Orléans,
    J’étais seul dans le lit,
    Sur les berges du Mississipi.

    Refrain.

  5. Inspiritation
    Inspiritation

    Coming from nowhere, we’re going where
    Across the sea or across the river
    Over the mountains in a plane
    On a raft, in the swirls

    Coming from nowhere, we’re going where
    When the hits of the stones weaken the hull of my doubts
    Like a toad in the mud hoping for the kiss of a witch
    I try to catch some words from the fire in a bush

    Tomorrow or another day
    You d’ better find a way
    Tomorrow or another day
    You’d better find the right one

    Coming from nowhere we’re going where
    Far from the streets of our native boroughs
    Like the outer space cat hidden behind a cracked wall
    I try to decipher the pharaoh’s scrawl

    refrain
    Do you really want to know the truth
    About the youth
    Keep on moving, grab the roots
    Of your

    “Inspiritation”,

    Instrumental

    Coming from nowhere we’re going where
    Among the remains of the past
    I read another chapter of the book of the ages
    And it adds a blur
    To my mind....
  6. I Love u) Baby blue
    I Love u) Baby blue

    Elle s’appelait Jean, je l’appelais Blue,
    Elle avait le spleen de la New Orleans,
    Sa peau acajou, son regard un peu fou,
    J’aimais le tattoo qu’elle avait dans le cou.

    I love you. Baby Blue,
    Yes it’s true. I miss you,
    Sans toi je suis « perdu »,
    I love you, Baby Blue.

    Chandelle et hiboux, dentelles et cailloux,
    Cérémonie vaudou, au cœur du Bayou,
    Elle sous des froufrous, amulette et gris-gris,
    Moi, j’avais l’ bambou au milieu des esprits.

    Refrain

    Spicy Jambalaya sur un BBQ
    In Louisiana, on a le sang qui bout,
    Who were you, poupée Mawu ?
    L’image est floue, mais j’ te vois partout, Baby Blue

    Refrain

  7. 30 Years outside
    30 Years outside

    Nothing matters he said, nothing matters to me
    Then he passed his way with a shabby dog on a twine,
    Was a long time, a long time ago,
    When he left his hometown memories, in nature
    Thirty years outside, it’s been a long ride.

    Lost in his mind, he said : cherish your bride,
    Then he closed his eyes he said stay on her side,
    But he didn’t do so himself, when he rushed out that night,
    Traveling light from track to track, in nature,
    Thirty years outside, it’s been a long ride.

    Chasing his fears in the blur,
    Drinking against the rust,
    Dragging his soles in the dust,
    Hiding to survive in nature,
    Thirty years outside, it’s been a long ride.

    Find a shelter, a new place every night,
    Lay down his back in another shack,
    He cannot remember, how it was before that,
    Life is a loose adventure, in nature,
    Thirty years outside, it’s been a long ride.

    Chorus Instrum

    Was it a suicide, or was it a crime ?
    For sure his wife could not answer
    When they caught him the judge said
    Well he has no money, but he has to pay anyway,
    Thirty years outside, it’s been a long ride,
    Thirty years outside, it’s been a long ride,
    Thirty years outside, it’s been a long ride.
  8. Le Danger (sur la piste)
    Le Danger (sur la piste)

    Le soleil caché par le brouillard,
    Et toi, derrière tes lunettes noires,
    Tu marmonnes des prières narcotiques,
    En pariant sur la dame de pique.

    Cocher les cases, remplir des dossiers,
    Tu cherches un boulot, en lançant les dés,
    Attache ta ceinture, Donkey Kong,
    Quelle que soit la voiture, la route sera longue.

    Ça peut vous arriver soudain,
    S’ faire jeter comme un bon à rien,
    Mieux vaut tenter de tout effacer,
    Qu’ s’apitoyer sur le passé.

    Tu t’échauffes tout seul, l’âme en feu,
    Dans ton pick up dangereux,
    Halluciné ton verre est vide,
    Tu vois l’ sorcier fumer ta weed.

    Se lève le vent d’un sortilège
    Venu de nulle part, de partout,
    Le chef Houma, ce fin stratège,
    A invoqué l’ Grand Manitou.

    Des perles de sang sur la pierre,
    Au cœur de la nuit Sudiste,
    T’aurais dû protèger tes arrières...
    Y avait du danger sur la piste.

  9. Les Pionniers (une autre danse)
    Les Pionniers (une autre danse)

    Ils serraient les mâchoires en rêvant d’un ailleurs
    Habités par l’espoir d’une vie meilleure
    Emmigrants à pied, parfois sans-papier
    Arrivés à peine quelques centaines.

    Arrivés debout, ils étaient prêts à tout,
    Même à n’importe quoi, on peut dire qu’ils avaient la foi,
    Le temps a passé ils se sont retrouvés
    Assis par milliers, assimilés.

    Les flocons deviennent la pluie
    La pluie devient des rivières,
    Les rivières deviennent la brume
    La brume disparaît,
    Et puis ça recommence
    Comme une autre danse.

    Et puis un jour une ancienne chanson
    Surgira de la mémoire un soir de mouron,
    Un refrain teinté d’un peu de nostalgie
    Se mettra à vibrer du fond de l’oubli.

    Refrain bis
  10. Lafayette
    Lafayette

    Sous un soleil éclatant, comme Lafayette,
    On va s’aimer l’ cœur battant, comme Lafayette,
    Sur un grand bateau volant, comme Lafayette,
    J’ traverserai l’océan, comme Lafayette,

    À Mardi gras, je serai là, pour te tenir entre mes bras,
    Et toute la nuit, on dansera, jusqu’au matin quand l’coq chant’ra
    Et toute la nuit, on dansera, jusqu’au matin quand l’coq chant’ra

    Les bourrasques nous entraînent, à Lafayette,
    On a des joies et des peines, à Lafayette,
    Faut pas qu’ tu t’inquiètes, à Lafayette,
    Promis je r’viendrai faire la fête, à Lafayette,

    Si la Liberté est une reine, alors je veux être son roi,
    Pour elle, je mourrai au combat, is it in France or in America.
    À Mardi gras, je serai là, pour te tenir entre mes bras,
    Et toute la nuit, on dansera, jusqu’au matin quand l’coq chant’ra,
    Et toute la nuit, on dansera, jusqu’au matin quand l’coq chant’ra,
    Et toute la nuit, on dansera, jusqu’au matin quand l’coq chant’ra.
  11. Chanson sous-sol
    Chanson sous-sol

    Dans ce studio, enterré à la cave,
    Je me libère de mes entraves,
    J’y laisse mes doigts jouer ce qu’ils veulent;
    Avec la musique, on se sent jamais seul.

    De l’eau s’écoule dans les tuyaux,
    Qui courent au plafond,
    Y a une couche de cendre sur la vieille radio,
    Et un scolopendre entre les bidons.

    On annonce des coupures d’électricité,
    À cause d’une tempête tropicale,
    Bien sûr, ce n’est qu’une éventualité,
    Une colère planétaire.
    Comme une revanche sidérale,

    Des enfants hurlent dans la cour d’une l’école,
    À la récré, on les entend faire les marioles,
    Mais dans leurs cris, on devine aussi
    Tout le stress qui nous affole.

    Instrumental

    Je me suis caché au fond d’un cachot,
    Où tu m’as peut-être oublié,
    Toi, pour qui je jouais du piano,
    Avant que le cyclone du temps ait tout nettoyé,
    Avant que le cyclone du temps ait tout nettoyé.
  12. Mardi gras Shuffle (instrumental)
  13. Maison Soleil levant (House on the rising sun)
    Maison Soleil levant (House on the rising sun)

    Y a une maison en Nouvelle Orléans
    Qu’on appelle Soleil Levant
    C’est là qu’échouent les âmes en peine
    Ceux qui ont pas eu d’veine

    There is a house in New Orleans
    They call the Rising Sun
    And it's been the ruin of many a poor boy
    And God, I know I'm one

    Ma mère était une couturière
    Qui faisait mes habits
    Mon père avait franchi la barrière
    To be or not to be

    My mother was a tailor
    She sewed my new blue jeans
    My father was a gamblin' man
    Down in New Orleans

    There is a house in New Orleans
    They call the Rising Sun
    It's been the ruin of many a poor boy
    And God, I know I'm one
  14. Damné condamné (inédit FNAC)
    Damné condamné (inédit FNAC)

    Son père était un hippy qui fumait en famille,
    Sa belle-mère était juste une pie, qui voulait tout c’qui brille.

    Lui, il s’emmerdait à mourir, depuis qu’il était jeune,
    C’était la faute de la terre entière si il manquait de fun.

    Refrain
    D’abord il fut damné
    Puis il fut condamné

    Il s’est mis à déconner, comme un guerillero,
    R’fusait d’se faire conditionner, lui c’était un héros.

    Il a fait des aller retour en maison de redressement,
    Pis un jour malheureusement ça a fini dans le sang.

    Refrain

    Il a eu beau tenter d’expliquer qu’sa vie ne fut qu’un châtiment,
    Le jury est resté sourd à tous ses arguments.

    Refrain

    Même ses remords n’sont pas passés, vu ses antécédents,
    Il en a pris pour des années jusqu’au jugement dernier.













Acheter cet album en ligne

Sortie vinyle le 27 mai 2016

en bref

Intro

Label : Mercury/Fontana
Formats : cd/Vynil
Année : 2016
Nombre de titres : 14

ils ont participé

Crédits

Réalisé par CharlElie Couture et Karim Attoumane
Enregistré par Justin Tocket at Dockside Studio/ Maurice-Louisiane
Mixé par Jérome Poulouin @Pigalle /Paris-France
Masterisé par Stuart Hawkes @Metropolis

Special Thanx :
Annie for her precious collaboration,
Lisa Stafford for her judicious suggestions,
Zachary Richard the voice of Louisiana Cajuns et Claude Thomas,
Louis Michot et les Lost Bayous Ramblers - (Hart Fortenbery and Morgan) on the Vermilion river,
Cezanne & Steve Nails for their brotherly reception,
Justin Tocket for his great sound engineered,
Michele Amar, Philippe Arnaud, Olivier Scoazec, Jacques Gavard who sparked a big part of this album,
For sure also Pacôme Vexlard, Dominique Gau, Olivier Nusse, Audrey Brisseau, Natacha Krantz Gobbi et Julie Sevestre et toute l’équipe Fontana / Mercury pour la confiance qu’ils m’ont accordée,
Merci à Gregor Tremel et Béatrice Germaine du Consulat de France à la Nouvelle Orléans pour leur soutien et leurs conseils
And a major special thanks to Shaan for her great videos, Alix Duchêne for the editing and Wediawix & HeliumFilmUSA