Menu
2002 - 2006

Day by day

2 – La Main du Diable

Je déteste cet homme. Je déteste cet humain sans chair qui règne sur un empire, et autant de tristesse.

Oui je suis l’un de ceux qui le haïssent… L’un de ceux qui le critiquent, qui le vilipendent chaque fois que j’en ai l’occasion,

Pourtant,

Oui pourtant je lui ai serré la main.

Sitôt après l’avoir fait, j’ai eu honte, ùais pourquoi ? Pourquoi donc ai-je agi comme les autres, ceux qui le saluaient ?

Pourquoi ai-je donc serré la main d’un ennemi ?

Il incarne ce qui me débecte, il est cynique et fébrile, il crée le vide autour de lui et tourmente les faibles. Il conspue l’honnêteté des candides et vante l’opportunisme, il lèche le cul des renégats et soumet les innocents. Lui, c’est un voleur qui s’envole à tout-va. Il méprise les intellectuels, ces pauvres intellectuels qui n’en peuvent mais.

Il m’a sali, souillé, humilié, vexé, pourquoi donc lui ai-je serré la main en le gratifiant d’un sourire gêné.

On est tous obligé un jour de serrer la main du diable.

Serrer la pince au crabe,

celui qui vous serre la vis.

Je voudrais le voir disparaître

Et je l’ai salué pourtant.

J’écris ces mots pour me nettoyer la tête. Peut-être ai-je agi par lâcheté ? Ou par ruse ? Espérais-je lire un message dans sa paume ?

Peut-être que je deviens politique ? Diplomate ? Traître à ma propre cause ?

Je ne sais pas pourquoi j’ai serré la main d‘un Diable ?

Lui qui rêverait de me nuire.

Pourquoi lui ai-je serré cette patte griffue ?

Pourquoi ai-je salué celui qui vient de rien et qui va vers nulle part?

Dans un cocktail ou en compagnie, dans la rue ou dans un mariage, sur le toit du monde ou au restaurant de la Tour Eiffel, dans un taxi après une première, dans une manifestation ou à un match de foot,

un jour toi aussi, tu verras, tu serreras la main du Diable.

 

CharlElie – Juin 2002